© 2016-2020 Pierre-Yves & Valérie BERTRAND

Ancienne Gendarmerie - 3 Rue de la Chapelle
F-71300 MONT-SAINT-VINCENT - Tél. + 33 3 85 58 95 11 - Mail Information / Réservation 

Facebook Like Logo.jpg

L'HISTOIRE

Résidence privée d'Alexandrine de Bourbon-Condé, petite-fille de Louis XIV

puis maison Deley-Petitjean et gendarmerie

Cette maison bourgeoise, propriété de Alexandrine de Bourbon-Condé, petite-fille de Louis XIV, a été vendue à Sieur Leonnard Deley, marchand, le 8 avril 1750. 

 

Après diverses occupations, elle a été louée à l’Etat pour abriter le casernement de la brigade de gendarmerie à pied de 1861 à 1980 comme le précise les baux de location retrouvés aux archives départementales de Macon.

 

La maison était composée de bureaux au rez-de-chaussée, de cinq logements familiaux au 1er étage et de neuf chambres au 2ème étage.

La cour abritait des écuries, une buanderie commune, deux cabinets d’aisance, un cachot et un puits.

 

Le premier loyer annuel était de 550 francs en 1861.

La maison d’angle qui flanque l’ancienne gendarmerie à sa gauche était, au début du XIXe siècle, à Charles Rué : elle passa, en 1867, à l’aubergiste Leboeuf, et fut longtemps à l’enseigne du « Coq d’or ».

 

 

Élisabeth-Alexandrine de Bourbon-Condé,

née à Paris le 16 septembre 1705, décédée à Paris le 15 avril 1765,

était une princesse du sang et la fille du prince Louis III de Bourbon-Condé.

Elle était plus connue sous son dernier prénom, Alexandrine.

Son père était le petit-fils du Grand Condé et sa mère, Louise-Françoise de Bourbon, mademoiselle de Nantes, était une des filles de Louis XIV et de sa favorite, Madame de Montespan.

À sa naissance, on lui donna le titre de Mademoiselle de Gex, mais elle prit rapidement le titre de Mademoiselle de Sens, et c’est ainsi qu’elle fut connue pendant sa vie. En tant que princesse du sang, Alexandrine était présentée comme une Altesse Sérénissime.

Elle a vécu maritalement avec son amant, le marquis de Langeron, pendant près de 20 ans. Elle n’a pas eu de descendance.

 

Elle possédait un grand nombre de terres et de nombreuses résidences privées en dehors de la capitale dont cette demeure en Baronnie de Mont-Saint-Vincent.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now